Loisirs

Service

Fonds d'écran

Fond d'écran¬

Télécharger

Newsletter



La faune terrestre | La faune aquatique | La flore


Retour accueil > voyage et decouverte

Faune île de la Réunion > les oiseaux

Comparée à celle des îles voisines, la faune terrestre est assez pauvre. Mais les très nombreuses espèces d´oiseaux et la faune aquatique, exotique et variée, sauront faire oublier aux amateurs d´animaux l´absence de grands mammimères.

Les oiseaux

Le paille en queue

Son nom est : Phaeton lepturus. Cette famille de Phaetontidés est représentée aux Mascareignes par deux espèces qui y nichaient en abondance mais le P. lepturus est la seule qui niche à Bourbon.

Le paille en queue Adulte, le plumage est d´un blanc pur (qu´il soit mâle ou femelle), avec une bande noire oculaire partant de chaque côté du bec et dépassant l´oil en arrière. Son bec est jaune, un peu rembruni sur les côtés. Il se reconnaît aisément aux deux plumes très allongées de la queue qui lui ont valu autrefois le nom de «paille-en-cul». Il doit en effet son nom à la longueur spectaculaire de ses deux dernières plumes caudales. Les anciens le décrivaient ainsi :

Le paille en queue Tellement évocateur, il est souvent décrit comme oiseau folklorique par nos poètes locaux. Leconte de Lisle disait de cet oiseau «comme un flocon de neige égaré dans l´azur». On le représente aussi dans les dentelles des jours de Cilaos, dans un vol plané, lent et nostalgique qui rappelle la solitude de l´être devant l´infini (vraiment très poétique).

Les navigateurs les appelaient aussi «oiseaux des tropiques», car leur présence indiquait aux matelots qu´ils arrivaient en zone tropicale. On l´aperçoit le plus souvent dans la région de Saint-Paul, et vers la route du littoral, où leur couleur se détache facilement de celle des falaises de cette région. Aussi, si vous en voyez un, vous pouvez vous dire que vous avez de la chance, car cette espèce a subit la rage destructrice des hommes. Dans les descriptions des anciens voyageurs, cet oiseau était très courant, vivait en foule et en paix. Mais aujourd´hui, c´est une espèce protégée.

Le dodo

Le Dodo de l´ile de la réunion Le célébre dodo,(le dronte, encore appelé solitaire), une sorte de grosse oie avec un bec de bécasse qui ne pouvait pas voler, fit les délices des premiers colons, à tel point qu´il disparut rapidement.

Le Papangue La Papangue Le Papangue est le seul rapace que l’on peut trouver à la Réunion. D’une taille de 50 cm de long, il peut avoir une envergure d’environ 1 m. Le mâle est noir et gris sur le dessus et blanc sur le ventre. La femelle comme les jeunes ont le plumage brun moucheté de blanc, mais les jeunes sont beaucoup plus sombres. Cette espèce se rencontre dans presque toute l’île à l’exception des plus hauts sommet et les villes. Il aime chasser au dessus des zones ouvertes (friches, cultures, pâturages) mais a besoin d’une zone impénétrable pour établir son nid.

Régime alimentaire:Cet oiseau est carnivore (parfois charognard), il chasse de petits animaux tels que des petits oiseaux, des lézards, des musaraignes ou des tangues. Il évite aussi la prolifération d’espèces nuisibles comme les rats dont il se nourrit le plus souvent. Il ne s’attaque pas aux animaux de basse-cour comme les poules qui sont des proies bien trop grosses pour lui.

Source:SEOR

Parmi les autres plus beaux oiseaux qui vivent aujourd´hui sur l´île, il faut citer : le merle blanc (ou tuituit, protégé car il est devenu très rare), l´oiseau vert, le bec-rose, le tec-tec, le cardinal, l´oiseau de la vierge, la tourterelle malgache, le serin, le bengali, le martin, le puffin, le pétrel et le macois.