Loisirs

Service

Fonds d'écran

Fond d'écran¬

Télécharger

Newsletter



Musiques et danses de l´ île de la réunion


L'architecture| Les peuples | Les religions

  A la Réunion, la musique est riche et très variée. Riche par son histoire et variée par ses origines. Sur l´île, musique et danse sont synonymes de fôte, de rassemblement et de joie de vivre d´une part, mais permet également de perpétuer les traditions.

Voici une présentation rapide des danses traditionnelles de la réunion dont l´origine remonte au début du 19ème siècle, tire ses sources de l´Afrique de l´est où une danse plus où moins similaire existe encore aujourd´hui. Le séga était prononcé chéga par les esclaves. Il fit son apparition en premier à l´île maurice par le biais d´esclaves d´Afrique de l´est venu travailler dans les plantations. Le séga tout comme le maloya était pour les esclaves le seul moyen d´oublier pendant un court instant leur condition d´esclave. Le séga se dansait alors sur un rhytme lent, aux sons des Tam-Tam et des tambour typiquement africains.
  Les années cinquante marque le début de la popularité du séga moderne. Le séga moderne est plus rhytmé, les artistes d´aujourd´hui y ont ajouté synthés, batteries et guitares.
   La tenue traditionnelle pour les femmes se définit ainsi: petit haut à dentelles noué sur le devant recouvrant uniquement le haut du buste, jupe ceintrée aux niveau de la taille et large vers le bas. Pour chaques hommes qui se respectent: chemise et pantalon corsaire. Les tenues sont toujours de couleurs très éclatantes. Aujourd´hui sur l´île, les gens lui vouent toujours un très grand engouement .

Danseuse de Maloya
Le maloya existe depuis l´esclavage. Cette musique , mélodie réservée aux noirs et qui se jouait dans l´obscurité , est une musique qui a permis aux esclaves de résister pour exister .C´était un outil fondamental pour garder l´espoir d´une future liberté .Cette musique est une forme de complainte liant la douleur , la souffrance , la haine et la joie .

>> Voir la fiche complète sur le maloya

Ensuite, viennent les différents mouvements plus actuels, comme le Séga Jazz, le maloya électrique, Reggea, le ragga/dancehall qui est de plus en plus apprécié par les jeunes de l'île, le zouk...