Loisirs

Service

Fonds d'écran

Fond d'écran¬

Télécharger

Newsletter



Architecture de l´ île de la réunion


Musique et danses traditionnelles | Les peuples | Les religions

Les varangues

Quand on parle de varangue, on évoque la sieste, les causeries, entre gens du même monde.dans les colonies. C'est quelque chose de spécifique à l'habitat créole.

La varangue est issu du mot véranda (ou vérandah). Le mot vérandah apparaît en France, grâce à la traduction d'un compte rendu de voyage aux Indes (bien sûr) mais elle ne se répand vraiment qu'au 19ème siècle pour désigner une galerie légère, en bois, parfois vitrée, adossée à une maison.

Quant au mot varangue il a, à peu près la même signification, mais le sens s'est spécialisé dans la vie coloniale. C'est un mot marin d'origine scandinave, synonyme de vérandah. On dit aussi que c'est sans doute une déformation phonétique qui a valu au changement du mot véranda (d'origine indo portugaise) en « varangue » qui désigne une partie de la maison non fermée ; A noter qu'en tamoul « taj vâram » désigne un couloir recouvert d'un toit.

Case créoleCase créole

Case créole

En Métropole on n'entendra pas beaucoup parler de varangue, mais de vérandah. La varangue est surtout propre aux belles maisons créoles, aux belles demeures !!! Les maisons créoles, en ce temps-là, étaient en bois et pleines de bestioles, vu l'ancienneté. La varangue est largement ouverte sur le jardin, généralement encadré de deux pignons précédant le corps de la villa et se situant à quelques marches au niveau de la cour, afin d'éviter l'humidité. Elle permettait l'accès à la pièce principale, c'est-à-dire le salon. Elle assurait en quelque sorte un rôle de boudoir, de bavardoir, de fumoir, disait Marius et Ary Leblond, des poètes réunionnais. Cette pièce permettait aussi d'avoir de la fraîcheur au salon. A une époque même, elle était réservée pour recevoir la famille, les amis, les proches et le salon pour d'autres gens.