Loisirs

Service

Fonds d'écran

Fond d'écran¬

Télécharger

Newsletter



Histoire de l'île de 1700 à 1800 | Histoire de l'île de 1800 à nos jours

Histoire de l'île de la Réunion de 1500 à 1700

1500 - 1600

Le 9 février 1507, jour de la sainte Apolline, la Réunion aurait été reconnue pour la première fois par le portugais Jacques Lopez de Sequeira. Sur le portulan de Pedros Mascareinas, en 1518, la Réunion est mentionnée pour la première fois sous le nom de Santa Apolonia. Le portugais Mascareinas, en 1545, débarque les premiers "colons": des cochons et des chèvres, et appelle l'Île Mascareigne. Le 24 mars 1613, un pirate anglais, Blackwelle, s'y arrête et, l'Île étant boisée, lui donne le nom de " england forrest ".

1600 - 1700

En 1638, le voilier St Alexis de Dieppe aborde l'Île, son commandant en prend possession et grave les armes du roi Louis XIII sur un tronc d'arbre. Le 24 juin 1642, le cardinal de Richelieu fait pour 10 ans concession de l'Île à; la Compagnie Fraçaise de l'Orient. En 1643, de Pronis, gouverneur de Fort-Dauphin (Madagascar), donne à; l'Île le nom francisé de "Mascarin". Ce même De Pronis, se trouvant au printemps 1646 en face d'une mutinerie à; Fort-Dauphin ne sachant s'il devait exécuter ces mutins ou les livrer aux malgaches, a l'idée lumineuse de les embarquer sur le St-Louis et de les abandonner sur l'Île Mascarin avec des provisions, des semences et 3 chèvres. Ces hommes s'établirent sur les rives de la rivière de St-Jean, et y vécurent 3 ans... En 1649, Flacourt, envoyé par la Compagnie de l'Orient à; Fort-Dauphin pour rétablit l'ordre, réexpédie de Pronis en France et rapatrie les 12 mutins sains, heureux de leur sort... En octobre, Flacourt reprend possession de l'Île et la nomme Île Bourbon. A la suite d'une nouvelle révolte, Flacourt envoie à; Bourbon le chef des mutins, Antoine Couillard, avec 13 compagnons, 6 noirs, du bétail et quelques semences. Ils s'établissent à; St-Paul, cultivant du tabac, des melons et des légumes. 2 cyclones ayant détruit les plantations, ces premiers colons découragés quittent l'Île sur le Thomas Guillaume, vers Madrapatan, avec leurs noirs et leur marchandises.

Les premiers temps de la colonisation en novembre 1663, Louis Payen, de Vitry-le-Fraçois, débarque avec un fraçais, 7 malgaches et 3 femmes noires; ceux-ci s'enfuient dans les montagnes, ce sont les premiers noirs déserteurs, dits "marron". En 1664, Colbert créé la Compagnie des Indes Orientales, en remplacement de la Compagnie de l'Orient. Cette fondation allait assurer le peuplement de l'Île En 1667, le St-Jean, de la flotte du marquis de Montvergne, débarque à; son tour sur l'Île 200 malades, 5 jeunes femmes et 1 prêtre, la même année, les 5 premiers mariages sont célébrés dans l'Île En 1671, un nouveau contingent arrive de Madagascar. En janvier 1690, à; la mort du gouverneur, les habitants élisent le P. Bernardin, remplacé à; son tour par Vauboulou, débarqué en 1689 avec les pleins pouvoirs. Le désordre règne dans l'Île Les habitants sont fraçais pour la plus part, italiens, espagnols, portugais, allemands, anglais, hollandais, indiens... Certains sont d'anciens flibustiers.

A cette époque, les habitants sont encore rares (538 blancs et 633 esclaves) et n'ont guère de besoins. Un des traits caractéristiques de la population réunionnaise se dégage déjà; : l'amour de la famille nombreuse.