Loisirs

Service

Fonds d'écran

Télécharger

Newsletter



Le maloya : danse traditionnelle de la réunion

« Précédent

.::: Voir une démo de maloya  

  Après 1981 et la reconnaissance officielle de la fête du vingt décembre, des artistes rebelles vont mettre en scène un maloya qui jusqu'alors marronnait, intriguait, voire inquiétait l'imaginaire, suscitait la curiosité et parfois même était sous surveillance. Patrick Persée, Gaston Hoareau, Danyèl Waro, Ziskakan et Gilbert Pounia, Bastèr et Thierry Gauliris, son leader aux Dread locks, Cimendef et son chef indépendantiste Sinimalé, Zarboutan, Roséda, Ti Fock, Ousa nousava, Ravan, Jacqueline Farreyrol et Kaloupilé comme beaucoup d'autres vont faire vibrer la musique et les coeurs. Signe de la révolte, le maloya va devenir le symbole fort d'une identité réunionnaise qui sortait enfin de sa chrysalide pour s'épanouir au grand jour.

Ziskakan   Le festif et le revendicatif vont cohabiter. Deux tendances toutes deux imprégnées de la magie poétique des mots et des sons vont s'affirmer : l'une représentée par les groupes familiaux (Firmin Viry, Ramouche, Le Rwa kaf, Grammoun Lélé) qui privilégient la tradition orale porteuse de la culture au quotidien ; l'autre avec des groupes associatifs (Ziskakan, Baster) servis par des auteurs (Gilbert Pounia, J-C Carpanin Marimoutou, Patrice Threuthard, Axel Gauvin, Alain Armand, Thierry Gauliris) qui cisèlent l'écriture de leurs textes. Les uns et les autres puisent dans le trésor de la langue créole en faisant revivre des archaïsmes, en empruntant aux langues-sources, ou encore en créant des néologismes.

Daniel Waro - chanteur r&eacuteputé de lîle de la r&eacuteunion   Des groupes tels que Caroussel, Baster, Ziskakan, Zoun vont faire évoluer le genre et le doter de l'énergie électro-acoustique. Les infrasons du rouler vont résonner de plus en plus loin. Dès 1987, le seggae (séga/reggae) voit le jour, puis le maloggae (maloya/reggae) que Na Essayé, issu de l'expérience "CES musique", va promouvoir. L'intégration è la musique traditionnelle de rythmes et d'instruments nouveaux (guitare, violon, saxophone, tabla, djembé et autres) aboutit è la création du maloya-électrique, du maloya-rock, du maloya-jazz, du maloya-techno. Leurs précurseurs sont Caroussel dont certains membres ont rejoint Ti Fock, Filip Barret, Ziskakan, Baster et les continuateurs Patrick Persée, Alain Mastane, Raskaf, Gadyanm, Maoul

  Les artistes et les groupes, notamment Ziskakan, Danyel Waro, Baster, Grammoun Lélé, Lo Rwa Kaf, Ti Fock sortent de leur île et faire vibrer les foules du Québec, du Brésil et du Japon en passant par l'Europe sans oublier les îles soeurs de l'Océan Indien.   - Ainsi le maloya sera passé de l'espace privé è l'espace publique, du sacré au profane, de l'expression mélancolique de la dure condition de l'esclave è l'affirmation festive et forte de l'identité réunionnaise, de la cérémonie conviviale au grand spectacle, de la clandestinité au grand jour, de la case è la scène internationale.

Tenues traditionnelles du maloya (photos du groupe "kouleur kanel")


« Précédent